Credit picture:  ©Nikos Fragkou 2017

Credit picture:  ©Nikos Fragkou 2017

Je suis obsédée: le corps des femmes. Ses représentations. et le cycle menstruel. Ce blog est une recherche, une quête. C'est aussi mon espace dans lequel je me pose beaucoup de questions, dans lequel j'expérimente aussi. Comment être plus en harmonie avec mon corps? En passant par le fitness, plus de curiosités sur l'alimentation et tout ce qu'on découvre de neuf sur le cycle menstruel féminin. Bienvenue dans un monde où la découverte et la réappropriation de soi se passe en "flow motion". 

This blog is also available in English.

It's all about this one and single obsession: female bodies. Their representations. The menstrual cycle. This blog is a way for me to research new ways and experiment It is my space to explore, question myself and get inspired through hard fitness training, learning about food and the power of menstrual cycle. Welcome in a world where learning and connecting with ourself is happening "in flow motion"

Utérus: ce mystérieux inconnu à l'intérieur de moi

Utérus: ce mystérieux inconnu à l'intérieur de moi

Hello,

J’ai fait des lectures très enrichissantes dernièrement. Je suis aussi allée à un workshop de trois heures pour apprendre plus sur le cycle menstruel. Je voulais partager quelques une de ces pépites.

 

Tout ça pour ça !

-       L’ovule survit quelques heures une fois libéré : entre 12 et 18heures. Pour que la collision ait lieu, faut être sacrément chanceux ou bien faire en sorte que les spermatozoïdes survivent assez longtemps : entre 3 et 5 jours. Apparemment la glaire cervical qui tapisse les parois du vagin et de l’utérus sont comme des autoroutes qui tracent la voie pour les spermatozoïdes + fournit à ces monsieur le glucose nécessaires pour faire la monter. Bref, une sacré course

 

-       On a l’impression de perdre des litres de sang alors qu’en fait les règles sont l’équivalent d’un demi verre de bordeaux, ce qui représente, à l’échelle d’une vie de femme menstruée, environ 150 bouteilles de vin », Elise Thiébaut développe bien le parallèle entre sang et vin

 

Les règles seraient elles une sorte de 5e sens?

 

-   Le cycle est composé de quatre phases (menstruelle/ folliculaire/ ovulatoire & lutéale) qui correspondent à quatre phases sensationnels assez distincts, pendant lesquelles le cerveau, le système immunitaire, la libido fonctionne de manière différente

-     Durant les quatre, les hormones (notamment oestrogenes & progestérones) liées à l'appareil reproducteur suivent des trajectoires différentes mais sont toujours en lien les unes avec les autres. J'aime bien voir ça comme la symphonie complexe des hormones. Tout est question d'équilibre. 

-       Cerveau & menstruation : phase lutéale pendant laquelle c’est l’hémisphère droit qui prend le dessus, hémisphère qui est lié à une attention plus réceptive plus, subtile à travers les émotions et le raisonnement non verbal (symbols, visions, rêves) ; Lié à l’intuition. Pendant les phases menstruelles et ovulatoires, hemisphère droit et gauche sont au même niveau, il y’a une sorte d’équilibre ; Pendant la phase folliculaire, juste avant l’ovulation, durant la maturation des ovocytes, on dit que c’est l’hémisphère gauche qui prend le dessus ; C’est l’hémisphère lié à la précision, à la clarté, la logique, l’analyse

-       Les hommes ont donné leur nom à pas mal de nos organes féminins: les trompes via Mr Fallope, et le follicule contenant l'ovule mature découle de Mr de Graaf... Il est temps oui de reprendre possession de nos corps! 

-       Les symptômes comme ceux liés au syndrome pré-menstruel sont comme des signaux d’un problème sous-jacent, il y’aurait en quelque sorte à « cracker » le code pour résoudre le problème ; Et pour cela il faut comprendre ce qu’il se passe en nous 

 

Le pouvoir magique des règles ?

-       Le sang menstruel contient des cellules souches. Ces dernières sont des cellules qui n’ont pas été attribués de tâches particulières dans l’organisme. Ces cellules sont un peu comme des « couteaux suisses » car elles peuvent devenir des cellules du cœur, du sang, de la peau, etc… Elles sont donc versatiles et c’est la raison pour laquelle, les chercheurs  les cultivent pour supporter les systèmes immunitaires malades par exemple. La particularité des cellules souches présentes dans l’endomètre et in fine dans les règles, c’est qu’elles peuvent se reproduire à très grande vitesse. Pas étonnant, puisqu’elles été initialement programmées pour aider au développement d’un embryon.

-       Une des conséquences de cette découverte : des entreprises proposent aux femmes de conserver les cellules souches extraites de leur sang menstruel pour un besoin futur. Il y’a des banque de sperme, il y’a maintenant des banques de sang menstruel.

 

Un journal en partage: raconter ses règles

Un journal en partage: raconter ses règles

Le jour où mon père est tombé sur ma serviette hygiénique

Le jour où mon père est tombé sur ma serviette hygiénique